La meilleure ?????

(Désolé, selon le browser il est parfois nécessaire de cliquer deux fois)

Il y a quelques jours, nous avons posté (voir La tribune des critiques de disquescinq interprétations de la Traviata à l’aveugle…. et voici la révélation.

Interprétation 1

Montserrat Caballé & Georges Prêtre

J’aime beaucoup les interprétation de Montserrat Caballé, dont j’apprécie toujours bien-sûr la technique, mais mais surtout l’élégance et la finesse. Là encore, elle est sublime avec à la fin de l’air une délicatesse exceptionnelle.

Interprétation 2

Maria Callas &Carlo Maria Giulini: Orchestra & Chorus Of La Scala Milan

Eh oui, Callas, une version qui est hélas un peu « dégradée » par des grésillements. Beaucoup d’émotion, mais….

Interprétation 3

Ileana Cotrubas,&Carlos Kleiber: Bavarian State Opera Orchestra & Chorus

Pour moi la plus tragique, la plus intense. Peut être une voix moins posée et puissante que Montserrat Caballé, mais son interprétation écorchée, son intensité sont magnifiques. Sa lecture de la lettre de Giorgio Germont et sa déclaration Es Tardi sont déchirants. Ma préférée.

Interprétation 4

Anna Netrebko&Carlo Rizzi: Vienna Philharmonic Orchestra, 

Pas de reproche dans cette interprétation, techniquement très bonne, mais pour moi un peu « clinique »…. Pour Violetta, incarner le rôle impose, plus que de la technique ici assurément presque parfaite. J’aime beaucoup ses prouesses vocales, mais Cotrubas et Gheorghiu sont plus émouvantes.

Interprétation 5

Angela Gheorghiu&Georg Solti: Royal Opera House Orchestra

J’ai eu la chance de la voir à Paris il y a de nombreuses années, j’aime beaucoup la version de Solti, sa direction est énergique et délicate, équilibre toujours difficile. La soprano incarne merveilleusement cette courtisane qui se sacrifie. Une de mes interprétations favorites.

Donc pour moi, je choisi ILeana Cotrobas et je vous propose donc l’écouter dans le déchirant Duo du deuxième acte, Dite alla giovine, avec Sherill Miles impérial dans le rôle de Gorgio Germont.

Dite alla giovine sì bella e pura
ch’avvi una vittima della sventura,
cui resta un unico raggio di bene
che a lei il sacrifica e che morrà!

dont voici la traduction

Dites à votre belle et pure jeune fille
qu’une pauvre et malheureuse femme
qui n’a qu’un bien précieux dans la vie
le sacrifiera pour elle, et qu’elle mourra !

Ileana Cotrubas,&Carlos Kleiber: Bavarian State Opera Orchestra & Chorus
Soleil couchant

Laisser un commentaire