Un Ballo in Maschera

(Désolé, mais selon le browser il est parfois nécessaire de cliquer deux fois)

Cette année, la programmation de l’opéra de Paris fait la part belle à Verdi : Falstaff, Don Carlo, Le Trouvère, La Traviata et cette semaine commence le cycle un Ballo in Maschera.

Nous y allons dans quelques jours et bien sûr, nous ne manquerons pas de vous donner notre « avis » sur cette représentation. Ravi d’écouter pour ma part, pour la première fois Sondra Radnovsky, qui comme son nom l’indique est d’origine nord-américaine. (Américaine, naturalisée canadienne….. ). Elle sera également à l’affiche du Trouvère en juin à l’opéra de Paris dans le rôle de Leonora. C’est un star outre-Atlantique, qui a conquis le Met. J’ai hâte.

Cet opéra est inspiré de faits réels : à la cour de Suède, l’assassinat du roi Gustave III. L’opéra a subi moulte censures, car à l’époque en Italie on n’assigne pas un roi dans un spectacle. Donc les faits ont été transposés au Etats Unis …..

L’opéra, malgré de nombreuses invraisemblances, est un opéra très « élégant ». Riccardo di Warwick, le Gouverneur à Boston est amoureux en secret de Amelia, la femme de son meilleur ami : Renato. Celui-ci, par jalousie va participer à un complot et lors d’un bal masqué va tuer le Gouverneur.

Je vous propose un air de l’acte II, duo entre Amélia et Riccardo avec Solti à la baguette et  un beau duo Price et Pavarotti !

Luciano Pavarotti, Margaret Price, Georg Solti National Philharmonic Orchestra
Suède